Nom de l’initiative et organisme porteur :

Relais Services

Association Relais Services 30 avenue d’Armorique 35830 BETTON
Tel : 02 99 55 82 82  email : relaiservices@gmail.com
Association loi 1901  JO du 3 MAI 1997
Contacts :
Présidente : Lydie MARQUENIE
Responsable du groupe de pilotage : Albert RENAULT 06 33 69 66 65 (N° d’appel du service)

1 – Description de l’initiative :

Mise en place en fin 2004 d’un service de visites d’amitié aux personnes âgées isolées
Ce service est bénévole et gratuit. Aucune adhésion à l’association n’est exigée, l’association est soutenue financièrement par la mairie et par la CRAM.

2 – D’où vient cette initiative :

L’association qui a, parmi ses buts, vocation à « favoriser des initiatives locales productrices de lien social, de convivialité ou tendant à rendre plus simple ou plus agréable la vie de nos concitoyens », réfléchissait depuis plusieurs années à mettre en place des services destinés aux personnes âgées. Elle pensait notamment au portage de repas. Mais ce service a été mis en place par d’autres.
La canicule de 2003 a par ailleurs mis en évidence la grande solitude de certaines personnes âgées.
Les médecins, infirmiers et membres du CCAS interrogés ont confirmé cette situation pour une vingtaine de familles au moins.
L’association a recherché, via internet notamment, ce qui pouvait être proposé sur d’autres communes, y compris au Canada. Différents services ont été contactés dont les petits frères des pauvres, la Présidente de JALMALV…

3 – Système d’acteurs :

Le Service a été créé par l’association Relais Services dont le CA comprend 19 membres [( 12 adhérents, 5 « prestataires » ( bénévoles des ateliers lecture, visiteurs…) et 2 représentants des collectivités locales ou financeurs)]
La gestion quotidienne est assurée par un groupe de pilotage qui comprend 3 membres dont au moins 1 est membre du bureau de l’association.
Les visiteurs sont tous bénévoles, signataires d’une charte de l’intervenant, formés par l’association – par incorporation aux groupes de parole (5 par an) animés par une professionnelle.

4 – Compétences mobilisées :

Ce service ne demande pas de compétences particulières mais des qualités humaines certaines : écoute, disponibilité dans la durée (engagement minimum d’un an), discrétion et sens du contact mais aussi envie de partager ses «passions» et celles de la personne visitée. Le visiteur, en respectant les règles fixées, préserve l’intimité de la personne visitée, se préserve lui-même et préserve l’image de l’association.
Les membres du groupe de pilotage doivent avoir les mêmes « qualités » que les visiteurs et doivent pouvoir juger de l’aptitude des candidats « visiteurs ». Ils rendent la première visite aux personnes qui demandent à bénéficier du service. Ils ont donc à juger si le service demandé relève bien de ce que l’association peut proposer. Ils ont ensuite à rechercher la personne la plus apte à satisfaire la demande. Ils doivent être à l’écoute des uns et des autres pour s’assurer en permanence de la qualité du service rendu mais aussi de l’ « épanouissement » du bénévole dans le contact régulièrement assuré.
Des groupes de paroles sont proposés pour favoriser les échanges entre bénévoles. L’animation de ces groupes par un professionnel permet d’assurer les éventuels «recadrages», aux visiteurs d’être à l’aise et aux postulants de bien comprendre leur rôle et d’éviter certains écueils.

5 – Ressources intellectuelles extérieures mobilisées :

En plus de la participation aux groupes de parole animés par une professionnelle, l’association propose à ses bénévoles des conférences/formation sur les thèmes relatifs notamment au vieillissement…

6 – Expérimentation :

Avant le lancement officiel du service, une dizaine de personnes volontaires pour mener la réflexion et pour devenir éventuellement visiteuses ont été réunies pour échanger sur leurs motivations, leur vision du service à rendre et leurs propres attentes. Elles ont participé à l’élaboration de la charte et ont eu plusieurs séances de travail avec la professionnelle qui assure depuis l’origine l’animation des groupes de parole.
Plusieurs personnes ont abandonné car elles estimaient que nous compliquions les choses et qu’il suffisait de leur dire qui visiter et qu’elles pouvaient ensuite se débrouiller seules…
L’expérience a donné raison à l’équipe de démarrage, y compris dans la préparation des visiteurs au décès de la personne visitée, et la nécessité des groupes de parole est apparue de plus en plus évidente.

7 – Adaptation :

La difficulté qui demeure est celle du « recrutement » des personnes à visiter.
Dès l’origine il a été décidé de demander aux personnes souhaitant des visites de se manifester elles-mêmes. Même si le contact téléphonique est pris par un tiers – famille, médecin infirmier. Or si beaucoup de personnes âgées sont seules, nous constatons qu’elles ne font pas la démarche. Soit qu’elles estiment qu’il y a pire qu’elles, soit qu’elles refusent l’intrusion d’un tiers dans leur vie, soit qu’elles aient peur du regard de la famille…
Notre  réflexion doit être approfondie soit sur les adaptations possibles de cette démarche soit sur la proposition d’activités de groupe plutôt que de visites en tête à tête…

8 – Innovation :

La démarche de l’association a été jugée suffisamment innovante par la CRAM qui lui a accordé une subvention de 500 euros par an pour financer au moins partiellement les formations et l’animation des groupes de parole.

9 – Perspectives :

Ce service a fait prendre conscience à l’association de certaines attentes des personnes âgées et son expertise a été reconnue et traduite par la désignation, au conseil d’administration du CCAS de la commune, d’un membre du groupe de pilotage.
L’association a proposé et obtenu la réalisation d’une étude près de la population de 75 ans et plus. Cette étude ayant pour objet de définir (hors services de santé ou d’aide à domicile)  les nouveaux besoins des personnes âgées vivant à leur domicile.
Cette étude pourra déboucher sur la mise en place de service de transport communal, de petit bricolage, sur la création de lieu d’écoute et d’échange de savoir et d’expérience…

10 – Partenaires sollicités ou en contact :

Mairie, CCAS, ADMR, AEF175, ASCE175, ASPANORD, médecins, infirmiers, pharmaciens…

Sources :

JY BOULIER, secrétaire de l’association Relais Services